Le dictateur togolais brille par une vie sentimentale très mouvementée. Le manque de considération à l’égard de ses relations intimes l’amène à se lancer dans plusieurs liaisons à la fois. Sans aucun remords. Fortement critiqué par ses opposants pour son multi partenariat sexuel, le despote songerait désormais à convoler en justes noces. Mais avec qui ?

Jonas MOULENDA

QUI sera la première dame du Togo ? La question alimente les conversations à Lomé, la capitale togolaise, et dans d’autres villes du pays. Faure Essozimna Gnassingbé, 52 ans, au pouvoir depuis 2005, est toujours célibataire.

Un statut incompatible avec les plus hautes fonctions de l’Etat qu’il occupe depuis la mort, le 5 février 2005, de son père, Etienne Gnassingbé Eyadema, qui a dirigé, d’une main de fer, le Togo trente-huit ans durant.

Selon le journal La Nouvelle, la vie amoureuse du président togolais serait atypique : il aurait des liaisons avec des femmes mariées, il couchaillerait aussi avec leurs sœurs ou leurs filles. Les femmes de ses frères passeraient aussi sous ses fourches caudines, en sus de ses collaboratrices.

De fait, le président togolais vit sa sexualité de façon égaillée, nonobstant les critiques virulentes qui pleuvent sur lui. Pour tenter de l’amener à infléchir sur sa position de chaud lapin, certains activistes togolais publient désormais sur la toile la liste de ses nombreuses partenaires.

Le caractère lascif de Faure Eyadema choque les Togolais 

Ils sont offusqués par le caractère insignifiant que Faure Eyadema attribue à la relation intime, autrefois chose respectée, sacrée et protégée au Togo et dans le reste de l’Afrique. « Nous avons un délinquant sexuel à la tête du pays. Son comportement sexuel désordonné est incompatible avec les fonctions de président de la République. Il ne donne pas un bon exemple à la jeunesse africaine », se désole une activiste togolaise installée en France.

Au départ, a confié une autre source, le président togolais avait comme conjointe Nana Ama Kufuor, fille de l’actuel président du Ghana. Mais la relation aurait fait chou blanc, à cause des vices du despote. Il aurait multiplié par 10 le nombre de ses partenaires, donnant l’impression d’organiser le casting du concours d’entrée en mariage chez lui.

Aujourd’hui, elles seraient près d’une vingtaine à se bousculer au portillon du despote, avec chacune l’inébranlable espoir de devenir première dame du Togo, après le jubilé de Faure Eyadema. Elles sont de profils très variés.

Le dictateur togolais a une variété de choix.

.Marie-Laure Jo Trenou. Elle était mannequin à Paris. Elle a eu une fille avec Faure, quand ce dernier séjournait en tant qu’étudiant dans la capitale française. Marie-Laure était très aimée et appréciée par la grand-mère maternelle de Faure, mais pas par la mère même de Faure. Elle vivrait est entre Paris et Lomé avec sa fille.

Dès qu’elle est à Lomé, elle a un chauffeur et des gardes du corps. A un moment donné, elle avait décidé de venir vivre avec sa fille à Lomé. Elle est une femme très effacée, comparativement aux autres qui se revendiquent la place de première dame.

.Carlita Amorin. Elle a eu deux filles avec Faure. Elle n’est pas du tout aimée par Sabine Mensah, la mère de Faure. Elle était avant, la copine d’un ami et frère de Faure. Il a tout fait pour arracher cette dernière son ami. Elle ambitionne la place de première dame.

.Rébecca Atayi. Agée d’une cinquantaine d’années, elle a quitté son mari pour Faure. Elle a été catapultée directrice de la société de publicité « Platine ». Elle a tous les marchés publicitaires des sociétés d’Etat. Très souvent, c’est elle qui prépare à manger et les escortes viennent chercher pour leur patron.

.Magui Gnakadé. Elle était la femme légitime d’Ernest Gnassingbé, le frère aîné de Faure avec qui elle avait eu des enfants. Du vivant de leur père, un problème avait surgi par rapport à des escapades entre Faure et la belle-sœur. Très furieux, Ernest avait voulu éliminer physiquement Faure et le père avait demandé au vieux Yaya Malou de régler ce problème qui était une honte. Ce qui fut fait. Après la mort d’Ernest, la même femme a eu un enfant avec Faure.

.Nini Essau Gnehou. Elle est la fille du capitaine Charles Gnehou, le frère de Badagnaki, la veuve de Eyadéma qui à été tué sur son lit d’hôpital de Tokoin par des commandos. Elle a eu 3 filles avec Faure.

.Cina Lawson. Elle est la fille du capitaine Francisco Lawson et la cousine de Carlita Amorin . Elle est très aimée par Sabine Mensah, la mère de Faure. A tel point qu’Agnélé Magui Mensah, la tente maternelle de Faure, va de temps en temps lui rendre visite. Cette relation a commencée 45 jours après son entrée au gouvernement formé en mai 2010.

.Sonia Lawson. Elle est la petit-sœur de Cina Lawson de même père et de même mère. Elle séjourne régulièrement à Lomé. Lors de son dernier séjour en fin mai et début juin 2012, c’est une voiture de l’Etat de marque Peugeot 407 qui a été mise à sa disposition plus un chauffeur de la fonction publique qui était là 24h/24 même le dimanche.

Le despote togolais est soupçonné d’inceste avec ses demi-soeurs

.Ingrid Ataféiman Awadé. Directrice des impôts sortie de nulle part, elle est devenue ex nihilo milliardaire. Elle est propriétaire de Zénith Communication et plusieurs autres sociétés. Autrefois mariée à un certain Nana, elle a quitté son foyer pour Faure avec l’espoir d’être la première dame.

.Ataféiman Awadé. Elle n’a pas d’enfants. Elle disposerait d’un groupe de miliciens très nuisibles. Elle a la mainmise sur certains officiers de l’armée togolaise sur lesquels elle a de l’ascendance.

.Ige Olatokumbo. Elle est représentante résident du HCDH à Lomé. Elle est une veuve. A la fin de sa mission, elle quitta Lomé. Le gouvernement est passé par tous les moyens pour la faire revenir. On se demande si elle n’est pas dans des calculs.

.Julie Beguedou. Ex-bonne de la famille Gnassingbé, elle est devenue la partenaire de Faure Eyadema et milliardaire. Elle a presque tous les marchés de commande au Togo.

.Victoire Sédémého Tomegah-Dogbé. Elle agent du PNUD. Elle avait été ramenée expressément par Gilbert Houngbo juste après sa nomination au poste de Premier ministre. Celle-ci a quitté aussi son mari avec qui elle a eu 3 enfants, dans l’espoir d’être la première dame.

.Némè Sodji née Gnassingbé, est demi-sœur de Faure Gnassingbé de même mère que Essolizam et Naka. Leur mère est Adoudé Christie AKUE. Elle aurait des relations intimes avec sa propre demi-sœur.

Henriette Toutouvi Alandou. Elle était la maîtresse de Gervais Koffi Djondo. Celui-ci l’avait envoyée à Londres, en Angleterre, pour des études d’Anglais. Djondo avait pris en charge tous les frais financiers. Henriette Alandou par malheur croisait sur son chemin un certain Faure Gnassingbé. Ce dernier lui a promis le ciel et la lune. Elle quitta Londres pour s’installer à Paris. Et c’est le début d’une relation amoureuse.
.Déla Delali. Elle est artiste.
.Méimounatou Ibrahima
.Melle Somoko
.Edwige Badakou. Elle est ancienne Miss Togo.
Cette liste n’est pas exhaustive. D’autres proies du dictateur togolais sont tapies dans l’ombre.