La décision émane du ministère de la Communication qui a agi au nom de la protection des mœurs.

Carelle EBINA

Les chansons l’artiste gabonaise Créole La Diva vont être interdites de diffusion au Gabon . Une décision prise par le ministère de la Communication.

Désormais, les Gabonais ne pourront plus se déhancher, entre autres, sur le célèbre titre de « Bonobo.» Le morceau sorti l’année dernière s’est rapidement propagé au Gabon créant ainsi un véritable buzz.

Le clip est un vrai succès puisqu’il a réuni plus d’un millier de vues sur YouTube en un moins d’un mois. Pour la jeune artiste, c’est donc une mauvaise nouvelle qui est tombée lundi soir.

Le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Guy-Bertrand Mapangou a signé un communiqué portant interdiction de la vente, la diffusion et la promotion de l’œuvre de l’artiste Créole la Diva.

Les autorités gabonaises estiment que Créole La Diva en faisait déjà un peu trop.

Cette décision vient dans le cadre de la lutte contre la dépravation des mœurs. Et la décision du ministère de la Communication est très stricte. Tout contrevenant à cette mesure s’expose aux sanctions prévues par la réglementation en vigueur.

Une décision prise alors que l’artiste animait déjà une série de « Télé-réalité sur Gabon Télévision. Cette émission va aussi être retirée des programmes de la télévision nationale.

Depuis un moment, Créole La Diva est considérée comme la marraine de la dépravation des mœurs au Gabon. Ces derniers jours, elle est entrée en conflit avec ses danseuses qu’elle a traitées de prostituées.

Ces dernières ont rétorqué que c’était plutôt elle qui faisait de la prostitution et du proxénétisme. Un clip présenté comme un montage montre un sextape attribué à Créole La Diva. La jeune artiste était montée au créneau pour fustiger ce qu’elle a qualifié de grossier montage.

La jeune artiste voulait devenir la Kim Kardashian du Gabon.