L’accident s’est produit près de Ndjolé (centre) et  a opposé deux trains, l’un transportant des grumes et l’autre des matériaux de construction.

Jonas MOULENDA 

Au moins trois personnes ont péri dans une collision entre deux trains, dans la nuit de samedi à dimanche à Ndjolé, le chef-lieu du département de l’Abanga-Bigne, dans la province du Moyen-Ogooué (centre du Gabon.)

Selon nos informations, le non-respect des règles du trafic ferroviaire serait à l’origine de cet accident ayant  opposé  deux trans, un transportant de la marchandise,  et l’autre, des matériaux de construction.

D’après la brigade Setrag de Ndjolé, l’un des conducteurs invité à stationner à la gare de la localité pour attendre le croisement avec l’autre train, se serait impatienté. Il aurait pris le risque de reprendre la voie ferrée. C’est ainsi qu’il a causé la violente collision sur une voie ferrée serpentant par monts et vallées.

A en croire nos sources, trois personnes sont mortes hic et nunc, le choc ayant été d’une violence inouïe.  “Les locomotives des deux trains sont réduites en épaves. C’était trop violent,” a commenté un gendarme en service à Ndjolé, précisant que les responsabilités seront situées.

Les croisements entre deux trains ne sont possibles que dans les gares

En fait,  le chemin de fer du Gabon,  qui part d’Owendo à Franceville (800k) est une voie à sens unique. Elle ne permet pas le croisement entre deux trains. C’est au niveau de différentes gares du tronçon que les manoeuvres sont effectuées.

Au ministère gabonais de transport, d’aucuns ne comprennent pas l’idée cafardeuse qui a pu traverser la tête du conducteur censé attendre le croisement à la gare de Ndjolé. S’il a survécu à l’accident, il risque gros pour ce drame dû son imprudence.

Le ministre gabonais de transport,  Justin Ndounangoye se prononcera dans les prochaines heures sur cet accident ferroviaire. Pour le moment, le traffic est suspendu sur le chemin de fer. Ce qui n’est pas sans incidence pour l’économie nationale. En effet, c’est par cette voie qu’est acheminé le manganèse exploité dans la ville de Mounana et ses environs.