La dépouille de Hermann Nzibena Moubeda, 29 ans, a été retrouvé, ce jeudi matin,  non loin de l’endroit où le jeune homme s’était noyé en voulant tendre un filet. 

Jonas MOULENDA 

TRISTESSE et désolation à Mandji, le chef-lieu du département de Ndolou, dans la province de la Ngounié (sud du Gabon). Le corps de Hermann Nzibena Moubeda,  le jeune homme de 29 ans, qui s’était noyé lundi dans l’Ovigui, a été retrouvé aujourd’hui à la fin de matinée.

Selon une source digne de foi, la dépouille aurait été découverte coincée sous un bois non loin de l’endroit où le jeune homme s’était noyé. C’est au terme d’âpres recherches que les secouristes, assistés par la brigade de gendarmerie de Mandji, ont fait la macabre découverte.

Les recherches de la dépouilles ont été rendues difficiles par la crue.

Depuis lundi, les recherches de la dépouilles étaient rendues particulièrement difficiles par la crue. En effet, il pleut dru dans la région et la rivière Ovigui est sortie de son lit. Mercredi, un des beaux-frères du disparu a même failli se noyer à son tour en cherchant la dépouille de Nzibena Moubeda.

Il n’a dû son salut qu’à l’intervention prompte de ses compagnons. Ceux-ci, aguerris aux techniques de nage, l’ont donc tiré d’affaire. En fin de journée, les secouristes sont rentrés bredouilles en ville. C’est lorsqu’ils sont retournés sur les lieux ce jeudi matin qu’ils ont finalement découvert la dépouille du jeune pêcheur.

Après le constat de décès fait par la brigade de gendarmerie de la localité et une blouse blanche, le corps de Hermann Nzibena Moubeda a été repêché. Il devait ensuite être acheminé vers une morgue à Mouila, le chef-lieu de la province de la Ngounié, en attendant son inhumation dans sa ville natale de Lebamba, le chef-lieu du département de la Louetsi-Wano (province de la Ngounié).