Le directeur de cabinet d’Ali Bongo est sur le point de se débarrasser de Julien Nkoghe Bekale pour le remplacer à la Primature par le père de sa première femme.

Jonas MOULENDA

LES jours de Julien Nkoghe Bekale à la Primature sont comptés. Dans les prochaines semaines, il pourrait se retrouver simple député à l’Assemblée nationale pour le compte du premier siège du département du Komo-Mondah dont le chef-lieu est Ntoum (province de l’Estuaire.)

Brice Laurent Jean-Joseph Fargeon, le directeur de cabinet du tyran gabonais, du reste, distributeur de strapontins depuis sa nomination à ce poste, a décidé de confier le poste de Premier ministre à son beau-père Roger Owono Mba, actuellement ministre de l’Économie.

Julien Nkoghe Bekale est sur une chaise éjectable.

Le membre du gouvernement,  issu de la province du Woleu-Ntem (nord), est le père de la première compagne de Brice Fargeon avec qui ce dernier a eu un enfant. Selon une source proche de la présidence la République, son beau-père et lui se rendent mutuellement des services qui consolident leurs liens.

C’est Fargeon qui avait nommé  Roger Owono Mba au poste de directeur de cabinet d’Ali Bongo après son éviction de la Banque gabonaise de développement (BGD) dont il était le directeur général. En fait, cette promotion était le retour de l’ascenseur de la part du jeune Français naturalisé gabonais.

Nkoghe Bekale ne présente pas suffisamment de garanties de loyalisme à Fargeon dans son plan de prise de pouvoir 

Roger Owono Mba avait, par le passé, fait recruter son gendre à BGFI puis à la BGD après ses démêlés judiciaires consécutifs à un détournement de trois milliards de F CFA. Dans la suite de leur pacte, Brice Fargeon l’a fait nommer au cabinet présidentiel avant de le faire entrer au gouvernement.

Dans le cadre de leur pacte de promotion, le directeur de cabinet du despote gabonais veut désormais nommer son beau-père à la Primature, ramenant donc le poste de Premier ministre dans la province du Woleu-Ntem.

D’après une source proche de la Primature,  Julien Nkoghe Bekale ne présente pas suffisamment de garanties de loyalisme à Brice Fargeon dans son plan de prise de pouvoir, après la déchéance d’Ali Bongo.

La rupture de leur contrat de confiance serait les affinités que l’actuel Premier ministre aurait avec la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo, réfractaire au plan du rastaquouère.